Journée Mondiale du Rein 2019
Journée  Mondiale du Rein 2019

D' Hôpitaux Robert Schuman invitéieren op d'Journée Mondiale du Rein den 14.03.2019 vun...

 
World Transplant Games 2019
World Transplant Games 2019

NewcastleGateshead du 17 - 24 August 2019 Les Jeux Mondiaux des Transplantés se tiendront cette...

 
Urlaub auf Mallorca
Urlaub auf Mallorca

16 Dialysepatienten mit Partner haben uns auf unserer Reise nach Mallorca begleitet. ...

 
Diazipp Leitsätze
Diazipp Leitsätze

 
Impfung géint Pneumocoqueninfektioune ginn zu 100% rembourséiert
Impfung géint Pneumocoqueninfektioune ginn zu 100% rembourséiert

Eng gutt Noriicht fir all eis dialyséiert an transplantéiert...

Smasic Azrudin l'a prouvé...

Smasic Azrudin l'a prouvé. On peut combiner la dialyse, 
l'effort physique et le gout de l'aventure.

Smasic, dialysé au CHL a fait preuve d'un grand courage. Malade et  pâle le matin, tout dialysés connait ce sentiment, il tenait  quand-même a monter au Hohneck, malgré les températures très bassses. 
Il a été recompensé par une merveilleuse vue et le sentiment d'avoir  échappé pour un petit moment à sa propre maladie.

Touvez le récit de Jean Mercier du Club Alpin des Hautes Vosges qui  était le responsable de cette initiation:

WEEK END INITIATION AUX ACTIVITES DE MONTAGNE DANS LES VOSGES POUR UN 
GROUPE DE PERSONNES GREFFEES ET DIALYSEES par Jean Mercier

L’association Transforme a pour objet la réhabilitation des personnes  greffées et dialysées par le sport.
Jacques  a eu l’idée d’organiser un  weekend end d’initiation aux  activités de montagne, idée partagée par ses amis, Nadie, Sophie,  Marie, Isabelle, Vincent et Gilles adhérents de cette association.
Vendredi 21 janvier au soir, ils ont accueilli  4 personnes greffées  (Olivier directeur Trans-forme ,Martine, Frank et Thomas), 1 personne  dialysée (Smasic)  au refuge SHM situé sur la route des crêtes.
Ce chalet confortable sera leur lieu de repos pendant deux jours.La partie restauration est confiée à l’auberge du pied du Hohneck dont  les menus typiques feront le plaisir de tous ces gens venus  
d’endroits différents dont le Luxembourg.Nous notons que Thomas, 16 ans  jeune vosgien greffé de moelle osseuse  a participé au programme: à chacun son Everest de Christine Janin.
Le premier soir,  Alain du club alpin français des hautes Vosges passe  la soirée avec eux  et fait  connaissance.Pour le samedi, le club alpin français des hautes Vosges a fourni des 
moyens importants, Alain (un autre), Julien, Fabien, Marie Claire,  François, Stéphane, Christian, Raphaël et Jean viennent compléter  l’équipe:
12 participants et accompagnants pour  10 bénévoles du club brevetés 
ou expérimentés.

Le programme est bouleversé car il règne des conditions sibériennes  sur les crêtes vosgiennes soit -10 ° avec un vent très fort de nord-  est et un brouillard très épais.
Le respect des règles de sécurité nous fait abandonner le cramponnage  en pentes soutenues.
Une randonnée à raquettes dans la forêt à l’abri du vent dans une  dizaine de centimètres de poudreuse ravit tous les participants et le  contact amical  s’opère entre tous.Nous nous appliquons à rendre la progression plus agréable à nos  nouveaux amis pour lesquels le niveau facile pour nous est, pour eux, 
bien plus difficile.Pourtant, ils s’accrochent et terminent dans la bonne humeur. Après le repas, malgré des conditions toujours hivernales, une autre 
randonnée est organisée pour l’après midi et le retour à l’auberge est    le bienvenu pour le soir.
Un délicieux baeckeofe  fait l’unanimité.

Dimanche matin, réveil matinal, Jean ouvre les volets: réveillez-vous  il fait grand beau.
Programme: cramponnage en pente raide ou randonnée à raquettes.Les ballades de la veille ont laissé des traces, Martine une hanche  douloureuse souhaite se reposer et nous la comprenons..
Elle nous a montré son courage hier.
A chacun son Everest.
Pour les uns dont Thomas ce sera couloirs, petites corniches.Pour les autres ce sera la montée au sommet du Hohneck pour y rester  un bon moment et admirer le paysage au soleil matinal:
Sommets Vosgiens, la plaine d’Alsace, la forêt noire, les Alpes  suisses et même le Mont Blanc.
Certains rentreront à l’auberge et d’autres referont un petit tour en  raquettes.
Le dernier repas sera animé, visionnage  de photos, discussions…
Et puis le retour.
Thomas emporte une paire de chaussures de montagne en excellent état, 
cadeau de Raphaël: nous le reverrons, c’est sur.

Vous serez toujours les bienvenus
Jean MERCIER

PS: Merci à Jean avec son équipe de bénévoles et à l'Association 
Trans-forme qui nous accueillaient avec beaucoup de sympathie et de 
professionnalisme.